• Le déplacement du second bâtiment

    Le déplacement du second bâtiment.

    A Keres, les bâtiments d'élevage des jeunes sont des tunnels déplaçables. Ils sont au nombre de deux et s'appellent Vanille et Chocolat, en référence à leur couleur. Chaque année, l'un après l'autre, ils effectuent leur migration sur leur nouvel emplacement propre pour accueillir les jeunes poussins. Chocolat a fait son voyage annuel au mois d'Avril et c'est désormais au tour de Vanille. En voici les étapes en images commentées.

    (Cet article est paru dans l'ancien emplacement de Keres Blog en Juillet 2013)

     


     

     Les bâtiments sont côte à côte

     

    Les deux bâtiments sont côte à côte : les quelques jeunes nés en 2012 qu'abritait encore Vanille sont partis rejoindre les adultes en extérieur, sous le soleil (ils ont plus de chance que leurs homologues d'Avril...). Le bâtiment est vide, le matériel d'élevage et les bas amovibles des salles (pour permettre le déplacement) sortis à l'extérieur afin d'être lavés.

     

    Le matériel est sorti

    Le déplacement du second bâtiment.

     

    A l'intérieur, le bâtiment est découpé en plusieurs salles attribuées à chaque bande d'âge. On peut voir la fine poussière émise par l'activité des poules qui se dépose sur les grillages. Le bâtiment va être intégralement lavé au nettoyeur haute pression sur son emplacement sale.

     

    Natacha à l'affut

    Les chats dans Vanille

    Les chattes de ferme ont à peine attendu l'ouverture des portes pour se précipiter à l'intérieur, alors qu'elles savent bien qu'en temps normal elles n'ont pas le droit de rentrer ! Les quelques souris qui ont échappé au dératiseur vont passer un mauvais moment !!

    Yoyo, chat de maison lui, vient juste superviser et voir ce qui se passe ici...

     

    Bâtiment propre

    Ca y est, le bâtiment est propre sur son emplacement initial. Il reste à tendre les câbles d'acier qui vont maintenir la structure en place lors du déplacement...

    Les cables sont posés

    Demain, le bâtiment ira sur son nouvel emplacement propre. Je vais utiliser des images de Chocolat car je n'ai pu faire faire cette fois-ci de photos du tracteur tirant le bâtiment.

     

    Nouvel emplacement

    Le tracteur tire le bâtiment

    Le tracteur est attelé au bâtiment... le plus dur c'est de le décoller du sol afin qu'il commence à glisser sur ses patins et après on tire très très lentement jusqu'à ce qu'on ait atteint le nouvel emplacement.

     

    Le bâtiment glisse tiré par le tracteur

    Le bâtiment glisse laissant derrière lui le fumier qui sera ensuite ramassé au tracteur et retournera enrichir la terre.

     

    Le tracteur tire le bâtiment

    `Le voyage d'une vingtaine de mètres se termine... On enlève les câbles de maintien, on referme tous les orifices en vue de la désinfection qui va intervenir sur le nouvel emplacement.

     

    Canon thermonébulisateur

    La désinfection se fait par thermonébulisation grâce au canon ci-dessus. Cet appareil fait un boucan d'enfer !!! Il chauffe à très haute température un mélange de produits désinfectant et insecticide qui est vaporisé dans l'enceinte à désinfecter.

     

    Thermonébulisation

    Ca y est, l'homme de l'art referme la porte sur l'épais brouillard. L'enceinte est tellement saturée (le bâtiment est petit pour la grande capacité du canon) qu'un peu de fumée s'échappe par les rideaux non totalement hermétiques. L'avantage de ce procédé est qu'aucun recoin n'échappe à la désinfection ce qui n'est pas le cas avec une pulvérisation.

    Voilà, la 13ème migration réussie de Vanille est terminée ! C'est à chaque fois une petite épopée, beaucoup de travail et une certaine appréhension lors du déplacement !

    Maintenant il ne "reste plus" qu'à remonter les bas amovibles des salles, remettre le courant et l'eau, rentrer le matériel d'élevage des jeunes et roule ma poule ! Les premiers petits y feront leurs premiers pas dans cinq jours...!!!

     

    Quelques points techniques :

    Vanille et Chocolat ont 14 ans d'activité. Ils font 15m x 8m soit 120 m2 au sol.

    Ils sont constitués d'une armature de type serre, montée sur deux grands patins d'acier.

    La toiture est composée d'une bâche polyane à l'intérieur, recouverte de 20 cm de laine de verre et d'une bâche à camion. La bâche supérieure était censée durer 10 ans, cela a été le cas pour Vanille où il a fallu sur-bâcher car l'originale s'est fendue, ne protégeant plus la laine de verre qui prenait l'eau. Chocolat, quant lui, continue vaillamment avec sa bâche d'origine, pourvu que ça dure !

    L'intérieur a été aménagé en plusieurs salles pour accueillir séparément les bandes d'âge. De ce fait le système de ventilation original par deux rideaux latéraux (ventilation statique) ne fonctionne plus aussi bien, aussi un ventilateur extracteur a été rajouté. Il peut renouveler intégralement l'air du bâtiment en une heure. Il est utilisé dans les cas où on ne peut jouer avec l'ouverture des rideaux pour amener suffisamment d'air : trop chaud dehors, trop venté ou pas assez...

     

    Haut de page

     

     

    Les miraculés d'Ulla »
    Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    2
    Mardi 17 Mai 2016 à 21:52

    Merci vivement pour ce beau message et à bientôt wink2 !

    1
    eve
    Mardi 17 Mai 2016 à 18:43

    Et voilà, je viens de terminer la lecture passionnante de vos reportages sur la vie à la ferme de keres. On rit, on est triste (pour la maman de kokchat), mais surtout j'étais très loin d'imaginer le travail que représente un élevage tel que le vôtre. Votre bonne humeur, votre sens de l'observation et votre amour des animaux viennent alimenter, avec bonheur pour nous, ce site. Merci Madame Nutall pour cette belle leçon de vie.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :